BLOG PERPETRADO POR

FRANCISCO LEQUERICA

17.10.10

℞: transparence numérologique


Ceci est un texte/poème/article sur la notoriété de la mort
et du dessein avec lequel on purge sa moisson

règles d’ensembles

structure du livre :
comme un nouveau document religieux, avec les impuretés de ses sources, incomplet peut-être comme un papyrus.

Chapitres, épîtres, évangiles selon, beaucoup de mensurabilité des mots, kabbale.

semence de millions, encouragement, torture de l’approche du présent.

Désordres étudiés, taxonomie de régies invisibles.

Inclure envies, désirs et jours pluvieux, par souci de réalisme.

Abdomen du réel, passoir de nos jours et du sable coulant.

/ma.lɛz/ /a.ba.twaʁ/

sur tous les moments, dextérité. sur toutes les têtes, espoir.

assimiler les conjonctures de mille livres et les disposer en collage intelligent, prônant l’inadmissibilité de la souffrance.

Plusieurs chapitres sans nom et sans texte, plusieurs sections évidées.

plusieurs carcasses de syllabes : je, tu, oui et non.

Énumération de la foi sans dogme, dessiccation des dogmes sans foi.

Paliers de compréhensibilité : enfants, adultes, neurones croisées, autistes et premiers ministres, dans n’importe quel ordre.

Munir de texte le vide, parois interne de l’épine du livre, voûte de langage.

Le texte est traduisible et ne perd pas sa transparence numérologique, ne perd pas son hypnose du possible. L’arpentage est productif, on trouve du pétrole dans des cerveaux broyés.

Laisser comme une circulaire à l’interne, comme un manuel d’instructions, comme un rapport d’autopsie. Langage clair, précis, symbolique plus sournoise que prévu.

Правда sous Staline. Vérité prosthétique, purges et limaces. saignée (ou phlébotomie), ne pas toucher aux artères, aux fleuves qui courent sous les phrases.

Taire. Myosotis et amancay (Lys des Incas). Deux grèves étudiantes : à la façon d’un prurit, in the mood d’un pamphlet, dans le ton du Pharillon. Catégorie : à la manière d’un film suédois des années cinquante.

Compromis zéro, les gens penseront qu’ils lisent Quebecor mais PKP sera mort. Cent mille ans plus tard, il sera du pétrole. Et cette page restera sans pourrir.