BLOG PERPETRADO POR

FRANCISCO LEQUERICA

22.2.11

The Tunisia Effect : brève diβertation aphoristique sur la futilité des voyelles et des consonnes


J’atteste du vice; mien et d’autrui.

En ville, on ne peut que souhaiter son trou, le soir venu, son trou de fortune où jouer à être heureux. On ne peut qu’admirer avec fascination cette hâte du mouton pour revenir au troupeau, de la vache pour se faire renfermer dans l’étable pour la nuit.

Le pari est perdu pour les créatifs, riz et toasts, riz et toasts, jusqu’à ce que la calotte de glace se détache définitivement du pôle.

Tous les visages sont penchés sur la terre et dans le fiacre il y a les œufs pourris des économistes de marché les plus prestigieux, ceux qui ont joué à la prestidigitation avec tous les comptes et avoirs, tous les comptes et les non-rendus.

Mais n’oublions jamais que la chair est despotique : ça fait partie de notre honte, mal en point à en haïr une planète.

Les Trabelsi dans un hôtel de Montréal? …D’Arcy McGee est toujours l’unique, le seul. Il en manque d’autres. Je ne parle pas, je ne parle plus.

Tout le monde ment un peu, certes, mais tout le monde me ment, au moins un peu.

Il demeure indispensable qu’une forme de prière soit exaucée de façon tangible, et non seulement de minces preuves qui chatouillent et agacent. Ces preuves de pacotille sont peu de chose. Je suis de l’un de ceux qui considèrent avoir trop donné pour le peu qu’ils ont reçu. Je suis de ceux qui cherchent les miracles brûlants/béants/cute/explosante-fixe, et je cherche à confirmer qu’il y en ait au moins un d’indiscutable. Le fait qu’on soit prêt à mourir pour une idée ne prouve pas l’idée. Bref, petit conseil, au(x) dieu(x) – dans le futur, si vous voulez être pris un peu plus au sérieux, eβayez de nous gâter sur une échelle mensurable.

Au sommet de l’incertitude, toujours le goût d’écrire pour moi.

Rituels urbains : attendre, à l’intersection de deux rames de métro, que l’autre métro arrive. Derniers métros tous deux, les portes ouvertes pendant cinq minutes. Personne ne parle – le temps qu’on paβe dans des appareils qui ne bougent pas; le temps qu’on peuple des trucs sans les utiliser le moindrement. Tout le monde collé en permanence à leur i.pod, incapables pourtant de reproduire, au Québec, le désormais célèbre Tunisia Effect.

Volontairement, manquer au rythme général. Être l’arythmie au cœur du système. Manquer de rythme non pas par mégarde ni par manque d’observation du phénomène rythmique environnant, mais tout à fait pour la raison contraire : par une analyse constante, accrue et approfondie – empathique au plus idéal – des rythmes autour, arriver à s’en priver.

Je suis un gars qui a de belles jambes, mais je crois sincèrement que le haut de mon corps est appelé à disparaître.

Quelques-uns ont une casquette sur l’âme.

Davos et les réseaux sociaux. Ma fuite de Twitter, ma moinerie à moi. Et moi, petit moine, je tombe à l’eau. L’incroyable que voici. Réunion nocturne – ils veulent des noms.

Arriver à contrôler tous et chacun des aspects quantiques et métaphysiques de notre corps. Si nous sommes électromagnétiques, sachons au moins l’être. Dans la vie, il ne suffit pas d’être fier de quelque chose.

J’ai rêvé que Lula était mort. Que je l’apprenais en disant – putain! Lula est mort! Je trouvais ça étrange. Mais non…heureusement, Lula va bien! Ce matin, aucun média n’a manqué à sa tâche quotidienne de trahir mes rêves.

Ô DSM, la trahison – réelle ou imaginée – tu ne la connais point. Moi et des idiots comme Saddam Huβein (el burro delante…), nous en avons monopole. Tu as quand-même fait figurer l’homosexualité dans tes rangs jusqu’à ta 4e édition. Fait que ta gueule! Tu n’as pas le champ trop large…

Partie d’ancêtres, patrie de cèdres. Pouvoir d’acquisition des électriciens, des ouvriers, des colmateurs, des toîteurs, des idiots syndiqués qui retournent chez eux allumer la télé, des chauffeurs de truck et d’autobus, des mécaniciens…Ne pas chercher l’absurde, c’est dépaβé, voyons : être réaliste!

Thèse : parenthèse de parenté.

Expliquer l’atome à une cucurbitacée. Tous les progrès de la science et les rouages de l’économie me paraiβent outrageux et ridicules. Que ne peuvent-ils JAMAIS se taire?

Je ne survivrais pas dans aucun de vos mondes, dans aucune de vos natures. Et de quoi se sert-on comme combustible, ici?

J’affiche mes intentions comme vous affichez vos achats.

Parlant de preuves irréfutables de notre existence, je viens de payer 3$ pour le métro. C’t’y aβez?

J’exècre absolue et abyβalement l’attitude des jeunes hip-hop. C’est peu dire : ils sont lamentables comme présent et comme futur et ‘l’histoire m’absoudra’ (F. Castro, 1953).

Tout ne peut pas être bâtard. Tout ne peut être qu’un cortège. Tuvalu et Montserrat. Nous sommes autant à mourir de l’art que des cendres des soufrières et des marées qui bouffent le corail. La civilisation est un artéfact foncièrement expérimental.