BLOG PERPETRADO POR

FRANCISCO LEQUERICA

15.3.13

Aurochs (tracts pour tracs)



Lecture d’un journal web montréalais à 4000 km de distance. Images en direct de la manif contre la brutalité policière. Où es-tu, Paul Rose?

Envie de sacrer, or ici personne ne comprend mon chapelet de tabarnak. C’correc’, j’comprends pas plus leur tabarnak de chapelet. Je lis donc…c’est jaune en café…

...d’abord la police veut la tête de j’sais pas qui, le directeur de la Ville…

...après la Ville est à couteaux tirés avec ses policiers…

Tout cela, le jour de la fameuse manif contre la brutalité policière. Faire confiance à un bovidé, à de beaux vidés débiles en ville. Hé COBP, je les ai vus, vos vidéos virales sur YouTube, ça me rappelle des trucs que j’ai vécus à plat ventre.

Au Square Philips en 2002, j'ai vu une femme visiblement enceinte se faire frapper au ventre avec une matraque par un sale flic. Ce jour-là, je ne l'oublierai jamais.  

Les osties d’aurochs…des bœufs préhistoriques au salaire contemporain. Maudit, ils sont tous à couteaux tirés avec leurs citoyens! Bordel, moi je veux la tête d’eux tous! Ce journal que je lis, il est clairement décalé…

Solidarité, câlisse, aridité du sol, rôle d’acidité, solide théorie et solidarité!

Les aurochs distribuent des petits tracts à l’intention des manifestants, paternalistes et trouble-fête à souhait, des petits tracts pour les gros tracs, pour traquer gros et petits à l’entr’acte. On a même suggéré qu’ils soient trempés à l’anthrax…

On peut apprécier, sur fond de magouille municipale, post-728, la prise deux d’un certain élan. Il faudrait que celui-ci dépasse le précédent. L’empire empire : s’apprête-t-on à se faire tabasser par des teutons?

Les aurochs arrivent avant les manifestants et déploient leur cirque puis déclarent la manif illégale et la dispersent. Ils semblent oublier que la manif est essentiellement contre ça, à chaque 15 mars. Vraiment, je ne sais pas comment ces gens-là, les policiers, peuvent dormir tranquilles le soir.

Réveillez, québécois : ce sont tous des 728 qui cachent leur matricule pour qu’on recule! Ridicule!

Leurs uniformes et leurs méthodes se nazifient et ils dirigent les médias vers les endroits où ils ne peuvent pas documenter les abus, poussent le monde dans le métro Sherbrooke et neutralisent l’élan.

Après ça ils se plaignent quand ça dégénère : regardez donc mieux, c’est le droit de manifester que vous réprimez. Ça va mal, alors : tout est permis!

Mais c’est un rituel rendu idiot, on leur a donné un stage, aux bœufs. Ils sont heureux car ils aiment ça que le spectacle Débord des deux bords. C’est un rendez-vous rendu folklorique par vous pour qu’ils s’aiguisent les crocs. Masochisme planifié…

Or il est crucial qu’ils soient combattus, les policiers, au sujet de leurs abus toujours grandissants et de leur putsch progressif de la Ville de Montréal. Il est aussi crucial que l’on cesse de se comporter comme ils l’espèrent.

Année après année ils se font leurs dents et nous foncent dedans, ciboire…qu’a-t-on compris? Il y a surement de meilleurs champs de bataille. À voir…

Ça s’appelle stratégie, et la routine en est une mauvaise. Eux déjà, ça fait longtemps qu’ils agissent en tout point comme une armée.

Tout ce que je peux faire c’est d’égrener, comme vous, le chapelet de tabarnak que m’inspire l’impuissance devant la loi devenue criminelle. La différence ce sont les 4000 km qui nous séparent…

Je n’entends pas les hélicoptères déranger ma méditation stimulée. Et je gage que vous vous sentez encore plus impuissants que moi…  

Pour que vous le sachiez, ça a chié.