BLOG PERPETRADO POR

FRANCISCO LEQUERICA

10.9.14

Bernard Lehre a une gueule de Gollum



«On trouve ça dommage qu'il tente de se coller à un événement tragique comme celui-là pour mousser une carrière de chanteur [...] en mal de reconnaissance. Je connais bien Webster, il ne manque jamais une occasion de critiquer la police. [...] Il devrait peut-être se recycler et aurait intérêt à se taire plutôt que de dire n'importe quoi. Ça peut avoir des conséquences importantes.»

- Bernard Lehre, président de la Fraternité des policiers et policières de la Ville de Québec

Voici la menace que dirigeait ce monsieur-avec-un-trop-long-titre à un artiste de la ville qui déplorait le fait que la police, suite au décès du cycliste Guy Blouin, ait pris « une attitude agressive envers la population ». En réagissant de la sorte, M. Lehre confirme que Webster fait du très bon hip-hop.

La police n’a rien à faire de l’art urbain qui est essentiellement orienté vers la consommation massive et ses idées obtuses qui l’accompagnent, or Webster leur pose problème car il fait réfléchir. Le dernier souhait des policiers c’est d’avoir une population avertie sur les abus de pouvoir et sur leurs droits. Webster observe, pense et informe. Ils n’aiment donc pas ça.

Que Webster soit étiqueté comme opportuniste par la police prouve amplement la malhonnêteté de cette dernière. D’ailleurs, il n’est pas « en mal de reconnaissance » (on m’a dit la même chose récemment quand j’ai réagi aux propos d’un autre bonhomme) et je doute qu’il ait envie de recevoir la « reconnaissance » excessive de beaucoup de rappeurs connus car c’est exactement ce qu’il critique.

La police de Québec n’a pas seulement complètement manqué le message, elle a menacé celui qui l’a écrit. De quelles « conséquences » parlez-vous concrètement, M. Lehre? Vous croyez-vous vraiment au-dessus de toutes les lois et libertés, ou est-ce plutôt que vous commencez à chier vos culottes?

Y en a marre des morts aux mains de la police! Les gens savent bien que, au quotidien, vous tuez impunément!

J’ai l’intuition que vous me proféreriez ici des menaces identiques mais vous n’avez aucun pouvoir sur moi. Ni moi sur vous, d’ailleurs, pauvre innocent! Je n’ai même pas l’envie ni le besoin de vous menacer que tout le monde déjà vous déteste. Vous me faites pitié! Mais plus près de vous ça sent la rage, attention! C‘est plutôt vous qui auriez intérêt à vous taire…

Pamphlétaire mais soulagé de vous avoir chanté ici vos quatre vérités, veuillez agréer, gueule-de-Gollum, l’expression de mes sentiments les plus acides. 

9.9.14

El peso suave de todo



el tráfico no se detiene
en el escenario
exuberante

nuestra protección espiritual
es que todos ladren
cuando estén abrumados

no sufra usted
de inflamación de la República
cuando usted ya entiende la nube

cual un servidor que sangra de azul y
ensucia el borde de la existencia
ahora usted sabe la verdad

recuerda la entrega
cuando el pájaro no resulta ya
tan impresionante

es la muerte innecesaria
de algunas flores
en los ojos sin calma de ahora

su madre nunca se romperá
pero necesitará sacar del mar
todo nuestro sexo

será el primer camino libre de pánico
mientras llegamos a la conclusión
de que no hay ninguna señal