BLOG PERPETRADO POR

FRANCISCO LEQUERICA

1.4.15

Le boomerang de François Blais


– J'ai dit au peuple ceci : vous avez les moyens d'agir. Prenez des mesures, des sanctions...ne serait-ce que deux ou trois fonctionnaires publics par jour qui vont beaucoup trop loin, qui exagèrent, etcétéra….
– C’est quoi les sanctions, monsieur, que vous préconisez? Carrément l’exclusion? Quand tu fais du trouble, t’es dehors. Le gouvernement c’est pas compliqué, là…
– Il y a des règlements disciplinaires, effectivement ça peut aller jusqu’à l’expulsion. Ils peuvent le faire; s’ils le faisaient pour deux ou trois personnes par jour, ça refroidirait, je pense, les ardeurs de certains. Sans mettre donc de l’huile sur le feu, ah? C’est des endroits où il y a beaucoup de personnes, dans une province il y a plusieurs millions de personnes, souvent dans les grandes provinces…
– Mais j’aime ça votre recette, monsieur. C’est comme an apple a day keeps the doctor away, là. Deux, trois fonctionnaires qui font de l’ingérence, dehors, par jour, ça envoie un bon signal.  
– Ça va faire réfléchir les autres, c’est clair.
– C’est bon…
– On fait ça avec les enfants…
(rires)
– … quand on veut corriger son comportement, on n’dit pas du jour au lendemain : va dans ta chambre, t’auras pas de souper. On commence par leur dire : écoute, il va avoir une sanction pour ce que t’as dit à ta mère, etcétéra, et on s’assure qu’on pose ce geste-là.